Écoutez cette très vieille histoire:

Un jour, un grand maître spirituel vint frapper aux portes du ciel pour être admis au paradis.
Au bout d’un certain temps, Dieu vint à la porte et s’enquit : Qui est là ? Qui frappe ?
A cette question vint la réponse confiante : C’est moi.
Je regrette, je regrette beaucoup. Il n’y a pas de place au ciel. Allez-vous en. Il vous faudra revenir une autre fois.
Le bon homme, surpris de la rebuffade, s’en fut intrigué.

Après quelques années passées en méditation et réflexion sur cette étrange réception, il revint et frappa de nouveau à la porte.
Il fut reçu par la même question et donna une réponse similaire.
Une fois de plus, il fut informé qu’il n’y avait pas de place au ciel, complètement rempli à ce moment-là.

Dans les années qui suivirent, le maître entra de plus en plus profondément encore en lui-même, méditant et réfléchissant.

Après une longue période de temps, il frappa aux portes du ciel une troisième fois.
Une fois encore Dieu demanda : Qui est là ?
Cette fois-ci la réponse fût : C’est Toi.

Et les portes s’ouvrirent toutes grandes tandis que Dieu disait :
Entre, Il n’y a jamais eu de place pour Moi et Toi.

Extrait du livre de Joël S. Goldsmith – Pratique de la Présence

Mandala sophrologie reconnective

A l’image de cette histoire, la Sophrologie reconnective nous amène à nous reconnecter à la Source universelle à l’intérieur de nous-même, à nous centrer et réunifier nos différents plans.

C’est pour cela que la Sophrologie reconnective oriente en premier lieu vers la connaissance de Soi.

Abraham Maslow (psychologue)  : “La grande découverte de Freud est sans doute que la cause majeure de la plupart des difficultés d’ordre psychologique vient de la peur de se connaître, de connaître ses émotions, ses impulsions, ses souvenirs, ses possibilités, de connaître son destin”.

Se reconnecter à la Source, c’est rétablir l’harmonie entre le corps, Le soi et l’ âme .